Visite de la fabrique de cannes Orvis

 Sur certains logos Orvis vous avez pu lire « Proudly made in the U.S.A » ce qui signifie en français « Fièrement fabriqué aux Etats Unis d’Amérique ». Thibault et moi avons eu la chance de visiter l’une des plus prestigieuses fabriques de cannes de pêche à la mouche au monde.

siege-orvis

Orvis existe depuis 1856. Fondée par Charles F. Orvis à Manchester dans l’état du Vermont, la compagnie américaine a toujours désiré fournir le meilleur matériel possible aux pêcheurs à la mouche. C’est ce niveau d’exigence qui anime encore les différentes équipes de la marque américaine. L’humain est au cœur de la politique de l’entreprise et les conditions de travail qu’offre Orvis à ses salariés contribuent au bien être et à l’épanouissement de chacun d’eux. D’ailleurs la passion pour la pêche est une source d’inspiration qu’ils n’oublient pas de cultiver sur la rivière Battenkill !

La fabrication des cannes de pêche à la mouche « Made in USA » relève du challenge perpétuel face aux pays asiatiques qui occupent une place importante sur le marché en raison des coûts de production beaucoup plus bas. Ceci étant, les ingénieurs et les concepteurs de produits Orvis peuvent compter sur le savoir faire des ouvriers de la manufacture de Manchester pour proposer des cannes de haute technicité. Le travail de recherche et de développement mis en oeuvre pour chaque nouvelle série de canne est toujours ambitieux.

serie-orvis-shop

Depuis son existence, la compagnie ne cesse d’innover sans oublier les traditions. La production de cannes Orvis en bambou refendu occupe toujours une place dans les locaux.

atelier-canne-en-bambou-2

Un spécialiste réalise de véritables bijoux qui nécessitent bien plus de temps à produire que les cannes en fibre de carbone. Certes le budget est bien plus élevé pour s’offrir de telles cannes mais il faut reconnaître qu’il s’agit de cannes somptueuses relevant du luxe.

canne-bambou

La garantie 25 ans revendiquée par la marque sur les cannes fabriquées aux Etats-Unis prend son sens lorsque l’on visite cette fabrique.

sav

Un espace dédié à la réparation et aux remplacement d’éléments de cannes permet d’assurer un service presque clinique pour chaque canne reçue par le service après vente.

sav1

Des centaines de références d’éléments de remplacement sont parfaitement rangées pour pouvoir réparer des cannes parfois vieilles de plus de 15 ans.

decoupage-du-carbone

La production des cannes modernes Orvis débute par le découpage de la fibre de carbone qui se présente sous forme d’une nappe extrêmement fine conditionnée en rouleau. Ces rouleaux sont stockées dans de grands réfrigérateurs pour préserver toutes les qualités de cette matière première.

Le découpage de la nappe de carbone pour réaliser les éléments n’est plus effectuée manuellement. C’est une machine pilotée à l’aide d’un ordinateur qui réalise des découpes très précises dont le dessin est le fruit d’une recherche spécifique à chaque action de canne. Il s’agit bien de technologie de pointe visant à reproduire à l’identique des séries de cannes en minimisant les variations et en limitant les déchets.

creation-du-blank

Suite à sa découpe, chaque feuille de fibre de carbone est soigneusement placée sur un mandrin en acier avant d’être roulée à la machine pour recevoir sa forme.

construction-du-blank

Cette opération précède l’étape d’intégration de résines avant de passer plusieurs heures dans un four spécial. Le temps et la température de cuisson sont propres à chaque série de cannes ainsi qu’aux matériaux utilisés pour la fabrication des blanks. Pour exemple, les cannes Orvis Recon subissent une cuisson plus courte à une température moins élevée que pour les cannes Helios 2. Tout comme le découpage du carbone, cette étape est très étudiée.

ajustement-des-elements

Après la cuisson, les différents éléments sont poncés un par un avant d’être peints. Une fois secs, les différents éléments qui composent une canne en 4 brins sont assemblés un à un. Cette opération est réalisée manuellement avec une précision impressionnante pour que tous les éléments fonctionnent ensemble. Les blanks sont alors exempts de vibration parasite.

Une fois les quatre éléments associés il faut trouver la meilleur orientation des brins pour que la canne fonctionne parfaitement. Une ouvrière spécialisée recherche alors l’épine (« the spine » en anglais) sur chaque élément.

definition-du-nerf

C’est à l’aide de la lumière des néons que cette fine ligne noire est décelée sur les blanks par l’œil expert de cette personne.

alignement-des-epines

En alignant l’épine de chaque élément, l’action des cannes sera calée à la perfection et les anneaux pourront être positionnés sur l’épine du blank (certains appellent aussi cela le nerf de la canne).

positionnement-de-lanneau-de-pointe

L’étape suivante consiste à positionner le premier anneau (celui du scion). Ensuite la poignée et le porte moulinet sont assemblés au talon de chaque canne.

sechage-des-poignees

Pour les séries Helios 3, un porte moulinet 100% Made in USA est monté sur les cannes. Ces portes-moulinets proviennent la même manufacture qui produit les moulinets Orvis Mirage US.

pose-du-porte-moulinet

Des anneaux de haute qualité sont fixés à la main par des ouvrières impressionnantes de dextérité et de précision. En quelques secondes chaque anneau est ligaturé sans le moindre surplus de fil ou écart entre deux spires.

montage-des-anneaux

Une anecdote nous a semblé démonstrative de la bienveillance d’Orvis : les femmes enceintes ou ayant des enfants en bas âge peuvent réaliser les ligatures de cannes à domicile. Elles viennent chercher des lots de cannes à la fabrique et ramènent ces lots une fois tous les anneaux ligaturés. Le confort de vie qu’apporte Orvis à son personnel semble très apprécié.

Les anneaux une fois montés sur les éléments, c’est au tour du vernissage. Tout comme pour les autres composants, la résine utilisée est de très bonne qualité. Les cannes sont montées sur un banc de vernissage rotatif, le coup de pinceau est précis et chaque ligature est vernie avec soin.

vernissage

Chez Orvis, toutes les ligatures reçoivent deux couches de vernis pour une finition impeccable (un temps de séchage est nécessaire entre les deux couches). Petite astuce, après avoir passé une couche de résine sur les ligatures, la vernisseuse passe une flamme pour enlever toutes les micro-bulles et obtenir un effet lisse. Un système d’aspiration est intégré au petit chalumeau pour aspirer les vapeurs toxiques de la résine. Suite à cette dernière opération, la canne séchera plusieurs heures en tournant sur un grand cylindre aux côtés des autres cannes. La résine est alors parfaitement répartie autour des ligatures.

inspection-finale

Suite à la phase de vernissage, les cannes sont stockées pour une dernière inspection puis rangées dans un fourreau en tissu avant d’être conditionnées dans les tubes de protection. Sur les dernières séries de cannes, Orvis fourni les cannes Recon, Helios 2 et Helios 3 fabriquées à Manchester dans un tube métallique Made in USA. Chaque tube comporte le nom, la longueur et la puissance de la canne sur le bouchon.

DSC_0007

Si je devais résumer en quelques mots cette visite de la fabrique de canne Orvis, je pense que ce serait avec les mots suivants : passion, savoir faire, innovation, qualité des composants, rigueur et précision.

J’espère que ce reportage au cœur de l’entreprise Orvis vous aura permis de mieux comprendre comment les cannes Orvis sont fabriquées à Manchester. Nous remercions sincèrement les responsables de la compagnie de nous avoir ouvert leurs portes ainsi que pour le temps qu’ils nous ont consacré.

A bientôt pour d’autres reportages !

Florian

Facebook

5 réflexions au sujet de « Visite de la fabrique de cannes Orvis »

  1. Merci pour cette très belle et instructive visite
    Mais le revendeur de la marque en France ne devrait il pas faire lui aussi un effort dans la conception d’un stand de présentation à la hauteur de cette fabrique et des professionnels

    1. Bonjour Jacques,
      Tout d’abord, nous vous remercions pour votre commentaire encourageant.
      Dans la mesure où Orvis et Pacific Pêche sont des partenaires et que le blog Orvis Pêche Mouche est l’un des fruits de cette collaboration, il y a des initiatives qui se mettent en place pour qu’Orvis soit une marque plus présente lors d’événements en France. Nous avons participé à la fête de la pêche d’Argentat en 2016 et au salon International de la Mouche Artificielle de Saint-Etienne en février 2017 avec des moyens plutôt modestes mais les retours étaient très positifs. Dans la continuité de ces efforts consentis par Pacific Pêche, il est probable que les futurs stands Orvis présentés en France vous séduisent d’avantage.
      En espérant échanger avec vous lors d’un prochain événement.
      Sincères salutations.
      L’équipe Orvis Pêche Mouche.

  2. Bonjour, déjà satisfait par un moulinet mer orvis mirage, j’aimerais bien me laisser tenter par l’achat d’une canne Orvis et pour cela je voudrais savoir si Orcis sera présent à ST Étienne le mois prochain afin d’essayer les gammes . Merci

    1. Bonjour Spennato,
      Orvis Pêche Mouche sera sur le salon de Saint-Etienne en 2019, nous aurons le plaisir de vous renseigner et de vous faire essayer ce moulinet.

      Au plaisir !
      L’équipe Orvis Pêche Mouche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *