Archives du mot-clé pêche à la mouche

Adrénaline pure sur la Baltique ! témoignage d’Adrien de Villeneuve

Je suis parti fin octobre en compagnie de deux potes de pêche, Marc et Sylvain, dans le nord de l’Allemagne avec pour idée de traquer les brochets de la Baltique. Il nous a fallu quelques jours pour prospecter et comprendre le comportement de ces brochets pélagiques…

peche-baltique

Nous avions repéré une belle cassure le long d’un plateau d’à peine 1 m 20 de profondeur. Cet après-midi là et malgré des conditions pas très favorables à la pêche du brochet (pas de vent, ciel bleu et températures chaudes pour la saison…), c’est équipé de ma canne Orvis Recon 9′ soie de 10 que je m’en vais rechercher le seigneur de ces eaux. J’ai choisi de pêcher avec une mouche aux couleurs naturelles, une imitation perche de +/-20 cm montée par Marc.

imitation-de-perche

Alors que ma mouche remontait le tombant et arrivait sur le plateau, j’ai ressenti un stop aussi brutal que lourd. Par réflexe j’ai ferré en exerçant une bonne tirée sur la soie et me suis retrouvé la seconde suivante dans un vrai combat de boxe ! L’animal au bout de ma ligne cherchait à se dégager de la mouche en ouvrant grand la gueule, enchaînant les coups de tête de droite à gauche. L’eau jusqu’à présent si calme et plate, est devenue bouillonnante. Pas de doute, c’est le gros poisson que je recherchais ! Dans les premiers instants du combat, j’arrivais à ramener ce monstre jusqu’à mon canoé sans trop de mal. Mais dès qu’il a aperçu mon embarcation et réalisé qu’il était pris au piège, il s’est lancé dans un premier rush puissant. Malgré un vent de face et un contre-courant, le brochet parvenait à me tracter alors que j’étais sur mon canoë, de la folie ! Mon adversaire n’était fait que de muscle et me le montrait bien.

J’avais déjà mal au bras au premier rush… il y à eu un deuxième tout aussi lourd ! Heureusement mon moulinet Hydros SL était bien réglé avec un frein progressif et puissant. Jamais je n’avais ressenti cela auparavant avec un poisson d’eau douce (quoi que saumâtre ici…). La tension était énorme aussi bien dans ma soie qu’au plus profond de moi-même ! Après pas moins de 8 minutes de combat je parvins à faire échouer ce montre dans l’épuisette de Sylvain. Nous sommes retournés sur le platier pour pouvoir prendre quelques clichés et mesurer ce poisson roi avant de le relâcher.

brochet-adrien

Bilan, 114 cm et plus de 10 kg de muscles. Je suis resté hébété plusieurs dizaines de minutes après ce combat dantesque. Depuis il n’y a pas une nuit ou je n’ai pas les images du combats en tête. Vivement l’année prochaine, le record là-bas est de 138 cm….cela me laisse de la marge pour continuer de rêver !

Adrien de Villeneuve

Facebook

Quand les ombres se montrent tatillons !

Fermeture des rivières de 1ère catégorie oblige, aller pêcher à la mouche en rivière après septembre est une belle façon de terminer la saison. Pour les plus chanceux, les rivières sont à moins d’une heure et pour d’autres, il faut parfois prévoir plusieurs heures de route pour pêcher le temps d’un week-end.

thib-secteur-rapide
Belles couleurs d’automne sur un secteur rapide.

Si vous avez la chance de trouver des rivières à ombres en 2ème catégorie qui ne soient pas trop basses et pas trop fréquentées, alors il faut y aller. Les spots de pêche étant plus réduits, il est fort probable que d’autres pêcheurs soient également au bord de l’eau.  Il faut donc savoir casser les codes pour tirer son épingle du jeu.

Ombre de l'Aude

Les ombres communs ont la réputation d’être aussi « gloutons » que capricieux et avec une fréquentation de pêche accrue ils deviennent même très exigeants sur la qualité de la présentation.

mouches ombre
Sélection de petites mouches sèches efficaces en automne.

Il faut donc soigner ses approches, réduire le diamètre du fil de pointe et allonger les bas de ligne pour que les mouches dérivent sans contrainte. Au moindre dragage, les poissons comprennent qu’il y a danger !

grayling-itchen
Ombre de l’Itchen pris avec une petite nymphe « chocolat »

Les ombres se montrent parfois très sélectifs et refusent des imitations classiques même très bien présentées. C’est alors que la curiosité de ce poisson peut être une opportunité pour le pêcheur. Les reflets d’un tinsel ou la coloration vive d’un tag sont des signaux que les ombres perçoivent très bien. Même s’il ne faut pas en abuser, un peu de fantaisie peut séduire un poisson très sélectif ou réveiller un poisson peu actif.

Mouches sèches avec tag montées sur hameçons n°20

Si vous ne pensiez jamais mettre au bout de votre ligne une sèche avec un tag fluo ou une nymphe à bille multicolore, vous risquez d’être surpris par l’efficacité de ces friandises. Certes, il faut souvent réduire la taille des mouches, mais les ombres sont très réceptifs aux couleurs d’autant plus lorsqu’elles sortent de l’ordinaire. les tags sur les sèches et les nymphes peuvent faire toute la différence.

Quelques nymphes colorées à essayer !
Quelques nymphes colorées à essayer !

Si vous misez sur une pêche en nymphe, il peut être opportun d’essayer avec deux nymphes (une très sobre et une flashy). Les poissons les plus craintifs ne rechignent pas à prendre une mouche si celle-ci ressemble à du naturel à condition que la dérive soit parfaite. La nymphe flashy s’adresse plutôt à des poissons qui ne sont pas réceptifs à ce qui ressemble à une larve, c’est justement l’originalité qui va déclencher la curiosité du poisson ou son agressivité.

En espérant que cette arrière saison vous soit favorable et que les poissons gobent un maximum, je vous souhaite bien du plaisir au bord de l’eau.

A vous de jouer !

Florian

Facebook

Vidéo : Fermeture 2017 sur la Touvre

L’équipe Orvis Pêche Mouche est heureuse de partager avec vous cette magnifique vidéo réalisée par Matthias Parre lors de la fermeture de la pêche en 1ère catégorie sur la Touvre.

Une belle journée de pêche entre amis réunis dans un cadre parfait pour pratiquer la pêche en nymphe à vue. Entre les herbiers qui ondulent dans les courants, les truites sont postées et laissent peu de chances aux larves et gammares qui dérivent. Mais en fin de saison et dans des conditions d’étiage, les poissons sont aussi farouches qu’exigeants sur la qualité de présentation.

Dans ces conditions, l’approche est déterminante et le premier lancer doit être le bon ! Nous vous proposons de vivre quelques instants en immersion au bord de la Touvre pour faire durer le plaisir en espérant revoir ces beaux poissons en 2018.

Retrouvez la canne Helios 2 Covert et le Moulinet Hydros SL Citron de Thibault sur Pacific Pêche.

Facebook

Présentation de la nouvelle série de cannes Orvis Helios 3

La toute nouvelle série de cannes Orvis Helios 3 a fait sensation lors de l’ICAST 2017 qui s’est déroulé en juillet à Orlando en Floride. Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer les concepteurs de cette nouvelle génération d’Helios présentées comme « les cannes les plus précises de la planète ».

iftd2017-orvis

Introduites sur le marché en automne 2012, les cannes Orvis Helios 2 sont à ce jour les plus récompensées et se sont vues décerner d’innombrables prix par des magazines et organisations indépendantes. En juillet 2017 c’est au tour des cannes Helios 3 d’être présentées au monde. Les concepteurs Orvis ont dû travailler dur et ont pris le temps nécessaire pour améliorer encore cette série déjà exceptionnelle et proposer alors les cannes les plus précises jamais conçues.

thibault-et-richard-iftd2017

Sur la base de la légèreté et la solidité des cannes Helios 2, il aura fallu 5 années de recherches et de tests pour que les concepteurs parviennent à trouver l’accord parfait.  Plus de 60 combinaisons entre différents types de graphites de carbone et de résines ont été testées. Mais le travail mené ne s’est pas uniquement porté sur les matériaux. Les méthodes de fabrication ont permis de considérablement diminuer les vibrations horizontales et les oscillations verticales du scion lors du shoot qui nuisent à la précision et à la distance de lancer.

oscillation-de-la-canne

Ces innovations permettent de minimiser les « vagues » indésirables qui se dessinent dans la soie afin que la mouche se pose exactement sur la cible du pêcheur. La canne a été imaginée pour être plus précise que jamais car, nous le savons tous, la pêche à la mouche est un jeu où la réussite ne tient parfois qu’à quelques centimètres. L’Helios 3 permet de contrôler le transfert d’énergie de manière optimale pour procurer au pêcheur un maximum de précision.

test-section-blank

Par rapport à la génération Helios 2, les nouveaux procédés de fabrication et les nouveaux matériaux utilisés offrent une résistance à la torsion supérieure de 17%, une résistance à la déformation du blank accrue de 40% ainsi qu’une résistance à l’impact 77% plus importante. Tout en étant plus résistante, l’Helios 3  semble également plus légère à la prise en main et lors des lancers.

test-torsion-de-la-canne

La gamme Helios 3 est déclinées en deux versions, correspondant à 2 typologies d’action :

  • Les Helios 3F (« F » pour Finesse) d’action rapide modérée sont faites pour des présentations très précises et délicates à des distances de pêche régulières (de 5 à 20 m). Le blank est de couleur gris foncé « storm ».

helios3f-portes-moulinet

  • Les cannes Helios 3D (« D » pour Distance) bénéficient d’une action rapide renforcée qui permet de lancer avec précision à longue distance, de propulser de grosses mouche et ce même à travers le vent. Le blank est de couleur noir « midnight ».

helios3-portes-moulinet Les cannes Helios 3 sont intégralement fabriquées dans la manufacture Orvis basée à Manchester dans le Vermont. Egalement conçus dans l’état du Vermont, les porte-moulinets en aluminium usiné bénéficient d’une triple anodisation et d’un insert carbone. Les cannes reçoivent une finition mate résistante aux rayons UV qui élimine tout reflet parasite lors de approches discrètes en mer comme en eau douce.

florian-delaware-helios3

Orvis annonce une disponibilité prévue dès l’automne 2017 pour certains modèles proposés en version Helios 3F et Helios 3D (9′ soie 5, 9′ soie 8). Trois autres modèles seront proposés en hiver (en 9′ pour soie 6, 7 et 9). Dès le printemps 2018, les 25 modèles de la gamme Helios 3 devraient être disponibles en France.

helios-3-wrap

Sans vous en dire d’avantage pour l’instant, cette présentation de la nouvelle série Helios 3 sera suivie d’autres articles à propos de ces cannes au design très sportif.

A très vite.

Florian

Facebook

DORDOGNE, les beaux jours…

Les beaux jours se sont maintenant bien installés dans la vallée, la Dordogne est bien praticable en  wading et la présence d’insectes multiples offrent la possibilité de toucher quelques beaux poissons en surface.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

A cette saison l’activité de surface dépend souvent des conditions météorologiques  qui  peuvent  favoriser  ou non les éclosions… alors il faut attendre le moment espéré ou tenter des pêches « sous l’eau », ce qui me permet de sortir ma Clearwater Switch pour une pêche en noyée très plaisante sur la Dordogne.

 

 

 

Les 1éres mouches engendrent les 1ers gobages sur la riviére.p1004182  A cette époque, les sulfures font leur apparition, provoquant les gobages bruyants lorsque les poissons prennent les émergentes de ces mouches.

Ces sulfures sont souvent pris au stade émergent.

 

On retrouve également des petits éphémères, des sedges et également des fourmis lors des journées orageuses… Ci-dessous quelques exemples d’imitations bien utiles en cette période:

p1011295

 

   IGNITA

Cul de Canard Naturel

Corps herl de paon jaune insecte

Hameçon 18/16

p1011259

 

   FOURMI

Corps dubbing de lièvre noir

Aile pointe hackles blanc

Colerette hackles noir – Hameçon 18/20

p1011283

 

 

SEDGE

Corps dubbing naturel de lievre

Aile flanc de cane

Hameçon 14/16

 

p1011294

 

 SPENT

Corps dubbing lièvre rouge

Aile CDC naturel

Hameçon 12/16

 

Si le choix des mouches est primordial à cette saison, le choix du bas de ligne et sa présentation sont souvent décisifs  pour faire bouger les poissons. Un bas de ligne assez long ( 4.5  à  6m) additionné à une pointe assez fine 12/00 et 14/00 est indiqué pour bien pêcher en sèche.. attention, descendre trop fin serait avantageux pour la discrétion mais les beaux poissons de la Dordogne sont très puissants !

En journée et sous le soleil de juin, il est possible de trouver des ombres actifs en surface même si les mouches sont peu nombreuses… Alors un sedge en flanc de cane fera monter les plus titilleux…

Ombre du parcour de graciation d'Argentat.
Ombre du parcour de graciation d’Argentat.

Ombre du parcours de graciation d’Argentat.

p1004826

Les journées sont longues et à chaque instant la lumière peut changer donnant à ces parties de pêche, un paysage de carte postale immergé dans une nature préservée.

Puis… viennent les pré-coups du soir… et les fabuleuses soirées d’été avec l’espoir de voir la rivière se transformer « en champagne » grâce aux multiples éclosions de sedges, aux retombées de spents  et de fourmis qui sonnent l’heure des gobages bruyants des truites.

L’ambiance de ces soirées est un mélange d’air chaud restant de la journée et d’air frais arrivant du soir. Souvent une brume se forme sur la rivière et nous envahit.

DCIM101MEDIADJI_0075.JPG

C’est à ce moment là ou les belles truites viennent chercher les sedges et autres spents dérivant à la sur face de la riviére.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Truite 50 +

En soirée, la « dernière chance » peut révéler de belles surprises… concluant ces longues journées par de beaux souvenirs…. La nuit envahi maintenant la vallée, nous forçons à sortir de l’eau malgré les quelques gobages bruyants qui éclatent dans la pénombre.

p1011255

La Dordogne s’endort peu à peu pour une nuit assez courte en cette saison laissant le héron et bien d’autres animaux profiter à leurs tours des offrandes de la riviére…

Matthias

ATTENTION: les pluies de la semaine dernière ont fait gonfler la riviére – vigicrues –

 

Facebook

Nymphes Jigs : principes de montage.

La pêche en nymphe s’est énormément diversifiée ces dernières années. L’arrivée de nouveaux matériaux de montage, de nouveaux hameçons et l’évolution du matériel de pêche ouvrent de nombreuses possibilités. Après avoir écrit un article sur les perdigones, je tenais à présenter une autre famille de nymphes qui se distingue par une forme d’hameçon très caractéristique : le « jig ».

C’est à la suite d’un championnat du monde junior en République Tchèque en 2005 que j’ai découvert des hameçons spécifiques au montage des nymphes jigs. Ces hameçons étaient relativement basiques mais leur forme ne laissait aucun doute sur leur utilisation. Etant aussi pêcheur aux leurres, j’ai très rapidement fait le rapprochement entre les hameçons des têtes plombées que j’utilisais pour pêcher aux leurres souples et ces hameçons spécifiques aux montages de nymphes à billes métalliques. Mais les billes en tungstènes dont je disposais n’étais pas fendues et leur position sur l’hameçon n’était pas idéale.

A présent de nombreuses marques proposent des hameçons jigs pour le montage de nymphes. J’apprécie les hameçons jigs sans ardillon avec une pointe légèrement incurvée vers l’intérieur. Voici une référence très performante : Gamakatsu Nymph Jig

Le principal intérêt de tels hameçons est de pouvoir pêcher près du fond tout en minimisant les risques d’accrochage dans les pierres, dans les branchages ou dans les herbiers. Autres avantages, les nymphes jigs sont plus réactives aux animations et les poissons sont souvent mieux ferré qu’avec des hameçons classiques. Le simple fait d’avoir décalé l’œillet de ces hameçons permet de positionner la pointe de l’hameçon vers le haut lors de la dérive. La bille métallique peut être légèrement plus grosse qu’avec un hameçon droit puisque celle-ci est décalée par rapport à la pointe. A taille d’hameçon égale, une nymphe Jig peut être plus lestée qu’ une nymphe montée sur hameçon droit classique sans perdre en efficacité de ferrage.

Voici un exemple de montage de Jig :

Matériel :

Hameçon Jig taille 12 Gamakatsu Nymph Jig

Bille fendue en tungstène or 3,5 mm

Soie de montage marron 8/0

Tag : soie orange fluo type polyfloss

Corps : herl de dinde couleur olive.

Cerclage : fil de cuivre vert

Thorax : dubbing de lièvre olive mélangé avec dubbing UV marron.

Collerette : fibres de CDC gris naturel twistées.

jig-2
Fixer l’hameçon dans l’étau avec la bille en tungstène positionnée derrière l’œillet.
jig-3
Après avoir calé la bille en tungstène à l’aide de 5 à 10 tours de fil de lestage (substitut de plomb), déposer une goûte de colle derrière la bille puis démarrer la confection du tag avec la soie polyfloss orange fluo.
jig-4
Préparer une plume de pelle de coq pardo pour confectionner les cerques à l’aide de quelques fibres.
jig-5
Fixer les fibres de pardo tout en réalisant le tag. (Attention à ne pas créer de sur-épaississeur). Faire une demi-clé et déposer une goûte de vernis pour solidifier le tag.
jig-6
Après avoir coupé l’excédent de polyfloss orange fluo, créer un sous-corps en soie de montage marron.
jig-7
Fixer une portion de fil de cuivre de couleur verte.
jig-8
Fixer deux herls de plume de dinde olive puis enrouler la soie de montage jusqu’au thorax.
jig-9
Enrouler les herl de dinde sur le corps.
jig-10
Cercler l corps avec le fil de cuivre dans le sens inverse de l’enroulement des herls de manière à consolider le montage. Bloquer le fil de cuivre avec la soie de montage puis couper l’excédent.
jig-11
Préparer une boucle à dubbing avant d’insérer le mélange de dubbing de lièvre et de dubbing UV.
jig-12
Une fois le dubbing placé dans la boucle, twister et brosser le dubbing de manière à bien aérer les poils fins et les fibres brillantes.
jig-13
Réaliser deux ou trois tours de dubbing derrière la bille de manière à créer un thorax bien proportionné. Réaliser une nouvelle boucle à dubbing.
jig-14
Préparer une plume de CDC gris naturelle et prélever une pincée de fibres assez longues et mobiles.
jig-15
Créer un dubbing de CDC bien aéré. L’utilisation du Magic Tool et d’une petite brosse peut aider à réaliser cette étape.
jig-16
Enrouler le dubbing de CDC (deux tours) juste derrière la bille en tungstène. Couper l’excédant et réaliser le noeud final. Une goutte de colle forte délicatement déposée sur le nœud final à l’aide d’une aiguille permet de consolider le montage.

Ce montage peut être décliné avec un tag en tinsel holographique et un corps en quill de paon ébarbé vernis. Il est possible de varier les couleurs de billes et de dubbings. Les fibres de CDC apporte du mouvement à la nymphe lors des animations. C’est un petit plus qui peut faire la différence.

jigs

Il est très facile de se constituer une boîte de nymphes jigs en variant les tailles, les poids de billes et les couleurs.

boite-jigs

Les truites et les ombres communs réagissent très bien aux animations d’où l’intérêt de posséder quelques nymphes jigs.

A vous de jouer !

Florian

Facebook

Ouverture Truite = March Brown

Pour la plupart des pêcheurs à la mouche, les brunes de mars annoncent le début de la saison de la truite  avec l’espoir de pouvoir prendre les 1er poissons en sèche de la saison.

Sur la Dordogne, les march brown peuvent faire sortir les plus belles truites de la rivière… mais tout est question de niveaux, de temps et de posts..

09

Son imitation reste assez basique, un hameçon de belle taille 10 à 14… quelques fibres de faisan pour les cerques et le corps, un peu de dubbing long marron pour le thorax et 2 plumes de CDC  gris naturel pour les ailes… y a pas plus simple!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
March Brown taille 12

Sur ce modèle, j’ai rajouté un cerclage avec un  herl de paon beige pour un peu plus de réalisme… Est-ce pour le poisson ou pour moi..???

20170311_213105

Sans oublier quelques nymphes qui permettront lorsqu’il y aura pas de gobages, d’aller chercher les poissons sur les fonds… on ne sait jamais..

20170313_123208

1 canne pour la sèche:  HELIOS 10’#4 

1 canne pour la nymphe ou noyée : CLEARWATER 9’6 #6

Cela me permet d’optimiser si ça gobe ou pas!   Y a plus qu’à… 😉

En ce début de saison le plus important sur la Dordogne, est de trouver les postes accessibles  pour le pêcheur  et porteurs de nourriture pour les poissons favorisant l’activité de surface. Le canoë me permet la recherche de ces postes..

Puis vient l’attente des 1éres  éclosions… 12h30 /14h à cette époque.

20170319_125113

Avec un peu de chance, on peut assister à une belle éclosion de march brown comme ce jour là… Il suffit maintenant d’observer la surface de la riviére à la recherche d’éventuels gobages.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Truite 50+

Quel plaisir de retrouver les 1ers gobages de la saison… les truites sont en pleine forme et très combatives sur la Dordogne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Moulinet  ORVIS HYDROS SL II

Moulinet Orvis CLEARWATER  à cassette  pour ma canne nymphe et noyée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Joli mâle de 50 +

Des poissons, de belles journées et de bons casse-croûtes….. le top!!

C’est un bon début de saison sur la Belle….

Matthias

Facebook

Montage d’une March Brown

Parmi les mouches qui peuvent rendre les truites littéralement  folles, la March Brown ou brune de mars se classe dans le top 5 ! Si vous n’avez jamais vu une truite monter à toute vitesse du fond vers la surface pour gober, je vous invite à vous rendre sur une rivière où cette mouche éclos en nombre. Ne soyez pas surpris de voir des gobages dans des courants vifs et profonds…

Pour de nombreux pêcheurs à la mouche, l’ouverture de la pêche à la truite en rivière est synonyme de pêche en sèche et si vous avez encore une place dans votre boîte à mouche, je vous conseille de vite combler ce vide avec une bonne imitation de Rhithrogena germanica (nom latin de cette grande éphémère brune).

march-brown-thib
Une belle brune de mars est restée quelques instants sur la poignée de la canne de Thibault.

Sans rentrer trop dans les détails, il faut savoir que la larve de cette éphémère est présente dans de nombreux cours d’eau et qu’elle se positionne plutôt dans les courants vifs bien oxygénés. Lors de son passage du stade de larve aquatique au stade subimago ailé, cet insecte remonte rapidement vers la surface et réalise sa transformation dans les courants. Les poissons se concentrent généralement sur les « émergentes » et les subimago dont la vulnérabilité est grande. L’éphémère reste quelques secondes sur la surface chahutée par les mouvements d’eau et les truites ne manquent pas de se « gaver »  pendant la courte période d’éclosion (entre midi et quinze heure généralement de mars à avril).

Voici l’une de mes mouches fétiches pour l’ouverture.

Matériel :

Hameçon droit hampe normale taille 12 ou 10. Exemple : Gamakatsu F11

Soie de montage orange brique 8/0.

Cerques : plume de coq pardo (miel rayé)

Corps et Thorax : dubbing de masque de lièvre.

Cerclage : quill de substitut de condor ou soie de montage épaisse (couleur : brune ou ambrée).

Ailes : plumes de CDC gris naturel + fibres de flanc de canard (bronze mallard).

mb-etape-1
Première étape : monter la soie sur l’hameçon en laissant un espace d’environ 3 mm entre l’œillet de l’hameçon et la soie.
mb-etape-2
Réaliser un sous corps en soie de montage et créer une légère sur-épaisseur avant la courbure. Ce détail aide à positionner les cerques.
mb-etape-4
Montage des cerques en fibres de coq Pardo (Cordoleon). La longueur des cerques doit être égale à la longueur de la hampe.
mb-etape-5
Pour la réalisation du cerclage du corps, j’utilise un quill de substitut de condor de couleur brune ou légèrement ambrée (variante : il est possible de remplacer le quill par un brin de soie de montage épaisse ou d’un tinsel plat doré). Je réalise ensuite une boucle à dubbing à l’aide de laquelle je twiste un dubbing de poils de masque de lièvre.
mb-etape-6
Etape de réalisation du corps en dubbing de lièvre avant cerclage.
mb-etape-8
Corps en dubbing de lièvre cerclé du quill de substitut de condor. Je tourne le quill dans le sens inverse du dubbing afin de bien anneler le corps. Je prépare une dernière boucle à dubbing que je twiste avec des poils assez longs de masque des lièvres.
mb-etape-9
Le dubbing de lièvre doit être brossé pour lui donner un aspect ébouriffé et aéré.
mb-etape-10
Pour confectionner l’aile je superpose deux plumes de CDC gris naturel dont les fibres sont longues.
mb-etape-11
Lors de la pose des plumes de CDC, il est nécessaire de les « coiffer » afin de les fixer facilement l’une sur l’autre en orientant les pointes vers la hampe de l’hameçon. Faire deux ou trois tours de soies maximum.
mb-etape-12
Pour bien former les ailes, je tire sur la pointe des deux plumes de CDC d’une main en maintenant bien le porte bobine de l’autre main. Les plumes glissent vers l’arrière de la mouche tout en restant positionnées sur le haut de l’hameçon. Les fibres de CDC se retrouvent regroupée. Lorsque le toupet formé par les fibres est assez dense, je serre bien les tours de soies de montages qui emprisonnent les plumes de CDC. Ensuite je passe ma soie de montage de l’autre côté du toupet pour ligaturer les rachis de plumes de CDC en conservant un maximum de fibres de CDC dans le toupet. Cette technique permet d’exploiter au maximum les plumes de CDC et limite la sur-épaisseur créer lors de la confection des ailes.
mb-etape-13
Une fois la ligature des plumes terminée, les fibres sont bien regroupées sous forme d’un toupet assez fourni. Il est nécessaire de couper les excédents de plumes à l’aide de ciseaux précis. Pour ce montage, je me suis permis de positionner une pincée de fibres de plume de flanc de canard (bronze mallard) de chaque côté du toupet de CDC. Ce détail apporte du réalisme au niveau des ailes mais il n’est pas indispensable pour prendre les poissons ! Pour la réalisation du thorax, il suffit d’enrouler le dubbing de lièvre de part et d’autre de l’aile en CDC. Une fois cette étape terminée, il faut réaliser une jolie tête en soie de montage lors de la réalisation du nœud final en prenant soin de ne pas obstruer l’œillet de l’hameçon.
mb-etape-14
March Brown terminée ! Voilà une imitation de subimago de Rhithrogena germanica qui devrait vous faire prendre quelques poissons en sèche dès l’ouverture.

A vous de jouer !

Florian

 

Facebook

Ensemble Recon 9’ soie 9 et moulinet Hydros SL IV : test entre terre et mer.

Ayant fait mes premières armes à la mouche sur des parcours en deuxième catégorie, j’ai vite compris que cette technique permettait de prendre des perches, des brochets et des carpes. Les compétitions en rivière et en réservoir m’obligent à orienter la plupart de mes sorties à la recherche des truites et des ombres mais j’aime beaucoup troquer mes cannes de compétition contre un matériel adapté à la pêche de poissons plus gros ! Résident non loin de Montpellier, il ne me faut pas longtemps pour passer de l’eau douce à l’eau salée ce qui ouvre des perspectives intéressantes pour pêcher différentes espèces.

carpe mulet-mouche

Entre les récits de mes amis sur la pêche du bonefish, les photos de gros brochets du lac du Salagou, et la traque des carpes en rivière, je n’ai pas longtemps tardé à rechercher un ensemble qui me permette de pêcher tous ces poissons dans une même saison avec des mouches de différents volumes et poids.

dsc_1237dsc_1281

Lorsque j’ai reçu la Recon 9’ soie 9 en 4 brins et le moulinet Hydros SL IV je me suis empressé d’ouvrir le tube en aluminium pour sortir la canne.

dsc_1593-2

Comme la 9’ soie 5 que je possède, la 9’ soie 9 est sobre et élégante. Le blank vert foncé est verni, les ligatures sont grises et les anneaux serpentiformes chromés durs sont de très bonne qualité. Les anneaux de stripping sont bien dimensionnés pour faciliter la glisse de la soie. La poignée tulipe en liège pleine fleur est très agréable à prendre en main, un talon de combat est intégré au porte moulinet en aluminium anodisé couleur gun. Malgré son rapport longueur/puissance, cette canne reste légère (106 g) et son encombrement en fait une canne très intéressante pour voyager facilement.

canne-recon-hydros-sl-4

J’étais pressé de monter le moulinet sur la canne ! Il faut avouer que le porte moulinet de la Recon s’associe très bien au moulinet Hydros SL. Le design de ce moulinet en aluminium usiné dans la masse est vraiment très moderne et la prise en main de la molette de frein est très ergonomique. L’Hydros SL n°4 est fait pour recevoir des soies de n°7 à n°9 avec beaucoup de backing (plus de 250 m de backing Gel Spun 35 lbs). Son poids est de 210 g et la bobine Ultra-Large Arbor (10,5 cm) dispose d’un moyeu surdimensionné qui permet de récupérer très rapidement la soie ce qui me rendra de grands services par la suite !

Test en eau douce :

Pressé de tester cet ensemble sur les carpes de rivière. J’ai donc passé un après-midi au bord de l’eau avec cet ensemble et une soie WF n°9 de type Hydros Saltwater adaptée pour pêcher avec des mouches lestées comme des imitations d’écrevisses ou des Crazy-Charly (fameuse mouche à bonefish). Selon mes amis, le comportement des carpes est assez semblable à celui des poissons des flats qui se nourrissent dans peu d’eau. Il faut être discret, précis et réactif au ferrage. Pour le combat, les carpes de rivière sont de véritables torpilles ! Je me suis donc rendu sur une rivière où les carpes réagissent bien aux mouches.

carperecon

Dans ces conditions, je me suis focalisé sur les carpes qui longeaient les berges dans peu d’eau. Les premiers lancers que j’effectue me font vite comprendre que cette canne Recon 9’ soie 9 travaille particulièrement avec la pointe. La rapidité d’exécution des lancers est idéale pour relancer facilement sur la trajectoire des poissons en mouvement. Avec un bas de ligne de 3,50 m, je bénéficiais d’une très bonne précision. Ce jour-là les carpes étaient particulièrement méfiantes, le moindre bruit de gravier ou le moindre impact sur l’eau pouvait les effrayer. J’ai tout de même réussi à ferrer un beau poisson qui s’était laissé séduire par un « Squirmy-worm » peu lesté.

carpe-recon99

Cette carpe n’a pas ménagé le matériel ! Ferré à 5 m de moi elle s’est empressée de regagner le large où se trouvaient des branchages immergés. Avec une pointe en fluorocarbone de 0,23 mm de diamètre il fallait que le frein soit parfaitement réglé pour contraindre la carpe sans que celle-ci ne puisse rompre la ligne. La régularité du frein de l’Hydro SL m’a rapidement rassuré et à chaque démarrage, la ligne était libérée en douceur sans le moindre à-coup. Au bout de quelques minutes je parviens à saisir ce beau poisson. Pour une première sortie avec cet ensemble Recon + Hydros SL j’étais déjà très satisfait. D’autres sorties en eau douce ont suivi et je n’ai enregistré aucune casse.

Test en eau salée :

C’est en mars 2016 que j’ai pu vraiment tester ce matériel. Destination la Guadeloupe avec la ferme intention de ferrer mon premier bonefish ! Si j’espérais tant prendre un bonefish je ne m’attendais pas à pouvoir en ferrer trois dont un vraiment gros. Cyril Lubeth (Guide de pêche) et Florian m’avait donné rendez-vous pour une sortie où nous avons pris des « bones » de belle taille.

cyril-et-flo-gwada

Dans les conditions de pêche sur les flats, avec une brise marine assez régulière nous parvenions à lancer nos imitations de crevettes dans la direction des poissons et dès le ferrage, la canne a parfaitement bien réagi. A aucun moment la réserve de puissance nous a manqué.

fight

Le moulinet Hydros est parfait pour laisser partir les poissons à toute vitesse et reprendre le combat entre les rushs en récupérant la soie rapidement. Je n’aurais jamais imaginé avoir au bout de la ligne un poisson capable de prendre 100 m de ligne dans une direction en moins de 20 secondes et me retrouver à rembobiner 50 m de backing dans les secondes qui suivent pour reprendre contact avec le poisson qui finalement avait décidé de changer de direction ! Là j’ai compris que la vitesse de récupération du moulinet était un point capital pour ne pas perdre un poisson aussi imprévisible.

cyril-bone2

Cyril a réussi à prendre un magnifique bone de plus de 60 cm qui n’a pourtant pas ménagé le matériel.

bone-cyril2

Le plus gros bonefish que j’ai eu l’occasion de combattre ne m’a laissé aucune chance en passant sous un rocher immergé ! Le bas de ligne en fluorocarbone 0.40 mm n’a pas résisté. Ce poisson devait dépasser 70 cm, je l’avais ferré à 5 m de moi et je l’ai combattu plusieurs minutes avant qu’il ne tente un dernier rush très puissant. Avec les reflets des vagues je n’ai pas réussi à discerner les roches immergées ! Une baignade avec masque et tuba m’a permis d’aller voir ce qu’il y avait sous l’eau. Evidemment le poisson connaissait parfaitement les lieux et avait dû passer au milieu des rochers recouverts de coquillages et de coraux.

En quelques mots :

Cet ensemble est vraiment adapté à la pêche en eau salée comme en eau douce et les performances de la canne sont en adéquation avec celle du moulinet. La Recon bénéficie d’une action de pointe qui permet d’être rapidement à la bonne distance et d’être précis même avec des mouches lestées ou volumineuses. La réserve de puissance et la progressivité du blank accompagnent parfaitement les lancers à longue distance. L’Hydros SL est un moulinet plein de ressource. Il ne failli pas durant les combats à rebondissement ! Entre sa qualité de freinage et sa capacité de récupération très appréciable, c’est un vrai allié pour tenir les poissons vifs et puissants.

bonefish-gwada

Pour un budget équivalent à celui d’une Helios 2, l’ensemble Recon + Hydros SL permet de s’équiper d’une très bonne canne « made in USA » et d’un moulinet aux performances incroyables pour son prix. Les tests réalisés par Orvis démontrent que des modèles plus onéreux de grandes firmes américaines ne parviennent pas à égaler l’Hydros SL. Pour avoir pêché avec plusieurs marques de moulinets je suis bluffé par ce moulinet Orvis.

Je n’ai pas trouvé de défaut particulier à la canne si ce n’est l’absence d’accroche mouche sur la canne, mais cela ne m’a pas empêché de trouver d’autres endroits pour placer ma mouche en attendant de pêcher. Certains peuvent trouver que le moulinet soit un peu lourd, mais une fois en action de pêche, on s’aperçoit que la canne est bien équilibrée ce qui peut faciliter les lancers.

cyril-permit

Voici une petite palometa (cousine du permit) prise récemment entre des bateaux. Cyril a été séduit et a franchi le cap ! Il s’est équipé du même ensemble pour ses sorties en Guadeloupe. Je lui souhaite de prendre de gros bonefishs, des snooks, des tarpons et des permits ! Vous pouvez retrouver ses exploits sur Facebook Team Karu Carna.

A très bientôt pour un autre article et bonnes fêtes à tous !

Florian

Facebook

PIKE SEASON – C’est maintenant !

Décembre et janvier sont deux mois généralement favorables pour la traque des gros brochets… mais ce début d’hiver est très doux  et les niveaux sont toujours aussi bas sur la Dordogne. Qu’importe, le temps passe vite et la fermeture du brochet  arrive à grand pas ( dernier dimanche de Janvier).

Au petit matin, j’adore ce moment ou les premiers rayons du soleil chassent la brume présente sur la rivière, le spectacle est superbe.

20161213_093959

gants-peche-mouche-orvis-soft-shell-fingerless-105242-aA ces moments de la journée ou les températures sont négatives, le principale est d’être bien au chaud  😉 waders, casquette, bonnet… et des gants!!

Je vous conseille les  SOFT SHELL FINGERLESS  tip-top pour la pêche au streamer… et les grands froids.

Les premières touches dévoilent quelques poissons de taille modeste mais les combats qu’ils livrent sont intenses ! Ces brochets sont pris entre deux eaux avec une animations assez lente.

Attention… car même ces petits sujets ont des gueules équipés de nombreuses dents très très coupantes… là, j’ai voulu faire vite… AÏE;;; AÏEE…

Pensez à bien être équipé pour décrocher ces poissons sans les abîmer et sans se blesser.   ( Ne faites pas comme moi, ne laissez pas vos pinces dans la voiture…)

Le soleil monte à son maximum dans le ciel et une légèrement sensation de chaleur nous envahi… çà fait du bien, ces journées de décembre sont très agréables… mais courtes!

01

Allez après un bon cascoutre, il est temps de faire plier ma RECON

La reprise débute avec  un très beau brochet de 95cm qui est pour l’instant mon record pour cette année… quel combat !!! et quelle puissance… sur une canne pour soie n°8 et avec le courant, c’était magique !

Et pour la suite, ce fut pas mal de touches et des poissons capturés entre 70 et 85 cm ! Une journée de folie  et des poissons magnifiques, que demander de plus ?

20161207_162233

Le soleil se couche sur la belle Dordogne…  je rentre plein de souvenirs de cette journée inoubliable!

001

Matthias

Facebook