Archives du mot-clé brochet à la mouche

Adrénaline pure sur la Baltique ! témoignage d’Adrien de Villeneuve

Je suis parti fin octobre en compagnie de deux potes de pêche, Marc et Sylvain, dans le nord de l’Allemagne avec pour idée de traquer les brochets de la Baltique. Il nous a fallu quelques jours pour prospecter et comprendre le comportement de ces brochets pélagiques…

peche-baltique

Nous avions repéré une belle cassure le long d’un plateau d’à peine 1 m 20 de profondeur. Cet après-midi là et malgré des conditions pas très favorables à la pêche du brochet (pas de vent, ciel bleu et températures chaudes pour la saison…), c’est équipé de ma canne Orvis Recon 9′ soie de 10 que je m’en vais rechercher le seigneur de ces eaux. J’ai choisi de pêcher avec une mouche aux couleurs naturelles, une imitation perche de +/-20 cm montée par Marc.

imitation-de-perche

Alors que ma mouche remontait le tombant et arrivait sur le plateau, j’ai ressenti un stop aussi brutal que lourd. Par réflexe j’ai ferré en exerçant une bonne tirée sur la soie et me suis retrouvé la seconde suivante dans un vrai combat de boxe ! L’animal au bout de ma ligne cherchait à se dégager de la mouche en ouvrant grand la gueule, enchaînant les coups de tête de droite à gauche. L’eau jusqu’à présent si calme et plate, est devenue bouillonnante. Pas de doute, c’est le gros poisson que je recherchais ! Dans les premiers instants du combat, j’arrivais à ramener ce monstre jusqu’à mon canoé sans trop de mal. Mais dès qu’il a aperçu mon embarcation et réalisé qu’il était pris au piège, il s’est lancé dans un premier rush puissant. Malgré un vent de face et un contre-courant, le brochet parvenait à me tracter alors que j’étais sur mon canoë, de la folie ! Mon adversaire n’était fait que de muscle et me le montrait bien.

J’avais déjà mal au bras au premier rush… il y à eu un deuxième tout aussi lourd ! Heureusement mon moulinet Hydros SL était bien réglé avec un frein progressif et puissant. Jamais je n’avais ressenti cela auparavant avec un poisson d’eau douce (quoi que saumâtre ici…). La tension était énorme aussi bien dans ma soie qu’au plus profond de moi-même ! Après pas moins de 8 minutes de combat je parvins à faire échouer ce montre dans l’épuisette de Sylvain. Nous sommes retournés sur le platier pour pouvoir prendre quelques clichés et mesurer ce poisson roi avant de le relâcher.

brochet-adrien

Bilan, 114 cm et plus de 10 kg de muscles. Je suis resté hébété plusieurs dizaines de minutes après ce combat dantesque. Depuis il n’y a pas une nuit ou je n’ai pas les images du combats en tête. Vivement l’année prochaine, le record là-bas est de 138 cm….cela me laisse de la marge pour continuer de rêver !

Adrien de Villeneuve

Facebook

PIKE SEASON – C’est maintenant !

Décembre et janvier sont deux mois généralement favorables pour la traque des gros brochets… mais ce début d’hiver est très doux  et les niveaux sont toujours aussi bas sur la Dordogne. Qu’importe, le temps passe vite et la fermeture du brochet  arrive à grand pas ( dernier dimanche de Janvier).

Au petit matin, j’adore ce moment ou les premiers rayons du soleil chassent la brume présente sur la rivière, le spectacle est superbe.

20161213_093959

gants-peche-mouche-orvis-soft-shell-fingerless-105242-aA ces moments de la journée ou les températures sont négatives, le principale est d’être bien au chaud  😉 waders, casquette, bonnet… et des gants!!

Je vous conseille les  SOFT SHELL FINGERLESS  tip-top pour la pêche au streamer… et les grands froids.

Les premières touches dévoilent quelques poissons de taille modeste mais les combats qu’ils livrent sont intenses ! Ces brochets sont pris entre deux eaux avec une animations assez lente.

Attention… car même ces petits sujets ont des gueules équipés de nombreuses dents très très coupantes… là, j’ai voulu faire vite… AÏE;;; AÏEE…

Pensez à bien être équipé pour décrocher ces poissons sans les abîmer et sans se blesser.   ( Ne faites pas comme moi, ne laissez pas vos pinces dans la voiture…)

Le soleil monte à son maximum dans le ciel et une légèrement sensation de chaleur nous envahi… çà fait du bien, ces journées de décembre sont très agréables… mais courtes!

01

Allez après un bon cascoutre, il est temps de faire plier ma RECON

La reprise débute avec  un très beau brochet de 95cm qui est pour l’instant mon record pour cette année… quel combat !!! et quelle puissance… sur une canne pour soie n°8 et avec le courant, c’était magique !

Et pour la suite, ce fut pas mal de touches et des poissons capturés entre 70 et 85 cm ! Une journée de folie  et des poissons magnifiques, que demander de plus ?

20161207_162233

Le soleil se couche sur la belle Dordogne…  je rentre plein de souvenirs de cette journée inoubliable!

001

Matthias

Facebook

Streamer lapin pour le brochet

J’ai monté ce streamer en lapin pour pêcher le brochet en riviére du bord mais surtout en bateau afin de tenter les beaux poissons le long des berges et falaises de la Dordogne. Cette imitation est simple à réaliser et donne de très bons résultats en arrière saison surtout lorsque les niveaux sont hauts. Je l’utilise avec ma canne Recon 9′ soie 8.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Voici le matériel nécessaire pour le montage de ce streamer.

Soie de montage Big Fly ou Kevlar blanc, hameçons Jig taille 4/0, billes en tungstène 5,5 mm, fil de lestage, marabout blanc, bandelette de lapin blanc rayé, fibres brillantes perle et UV, yeux synthétiques, résine UV ou Epoxy.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je monte cette mouche sur un hameçon jig qui me permet de moins accrocher les fonds.   J’y installe une bille tungstène de 5.5mm suivi par quelques tours de plomb.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un coup de colle fort pour fixer le tout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je prépare un corps avec une grosse touffe de marabout blanc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’y rajoute quelques fibres brillantes (flashabou, krystalflash ou autres en couleur perle), sur les cotés et le dessous du corps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’y installe ensuite une longueur de lapin zébré blanc que je pique dans l’hameçon à l’arrière et que je fixe à l’avant sur la tête.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je fais plusieurs tours pour assurer l’attache du lapin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je fais un nœud final, voir plus simple: un coup de colle pour fixer le tout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vient ensuite la touche finale avec les yeux ( trés important) que je colle avec de l’époxy.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà une mouche simple et efficace que l’on peut monter en différentes teintes. Son animation doit être assez lente ce qui permettra grâce à sa tête plombé d’onduler sur les fonds. L’hameçon jig s’accroche beaucoup moins et permet de bien jouer son rôle dans les spots encombrés  de nos rivières.

A vous de jouer…………..  😉

Matthias

 

 

 

 

Facebook

Les dents de la rivière…

Après une arrière saison exceptionnelle de la pêche de l’ombre sur la Dordogne grâce à des niveaux très bas et à des éclosions massives, la vallée retrouve son calme dans une ambiance automnale maintenant bien marqué, rappelant qu’il est temps d’aller plier un peu de carbone sur les brochets.

20161101_130834

Commencer par être bien équipé, je prends toujours au minimum 2  cannes  ( 9’#7 & 9’#8) montées sur des soies de plongées différentes, une en S5 et l’autre en S7 pour descendre plus profond et rapidement.

Si vous cherchez de quoi vous équipez facilement pour pêcher vos premiers brochets à la mouche voici un bon pack Orvis à prix tout à fait abordable : Pack Encounter 9′ soie 8.  Orvis propose des soies plongeantes ou flottantes à pointe plongeante en différentes densités.

20161101_130801

Mes premiéres sorties se feront entre Souillac dans le Lot et Beynac en Dordogne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un grand soleil + les eaux basses et claires de la Dordogne ne facilitent pas la traque des brochets mais  en insistant un  peu…. 🙂

Les brochets réagissent tout de même ! Même si ce ne sont pas des monstres, les sensations que ce poisson procure sur une canne 9′ soie n°8 sont fabuleuses ! En bref, c’est un bon début et ces poissons font plaisir.

20161122_120549

Vue sur le château de Castelnaud la Chapelle en Dordogne – le cadre de pêche est magnifique!

Photo 1 – post bien marqué en queue d’île idéal pour y trouver des brochets

Photo 2 –  grande falaise de Caudon ( 24), très  joli post devant la maison du passeur.. poisson pris!

Photo 3 & 4 – spot de la Roque-Gageac ( 24), cadre magnifique et spot profond, excellent pour les gros brochets, perches et sandres..

Pour l’instant les prises s’enchaînent mais pas encore de gros brocs  touchés,  sauf 1 de décroché –  bah!! c’est que le début de la saison!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Brochet de la couasne d’Aillac ( 24) – canne RECON 9’#8  et moulinet HYDROS SL III

A vous de jouer !

Matthias

Facebook