Nylon Orvis Superstrong : présentation

Deux ans de recherches et de tests ont été nécessaires pour que le nouveau fil Orvis Superstrong Plus soit commercialisé. Face à des marques comme Rio, TroutHunter, Frog-Hair, Seaguar… la concurrence est rude et il faut bien reconnaître que d’excellents nylons, il en existe beaucoup.

Lorsque l’équipe de développement de produit Orvis s’est intéressée à différents fils en nylon pour trouver le meilleur d’entre eux. Il est ressorti des tests que la résistance de la plupart des fils était très différente en milieu sec et après plusieurs minutes en contact avec l’eau. Le nylon est un matériau perméable à l’eau. Cette perméabilité peut être plus ou moins importante en fonction de la nature du polymère, des traitements appliqués et du diamètre de fil. De manière générale tous les fils nylons sont fragilisés lorsqu’ils sont au contact de l’eau plusieurs minutes voir plusieurs heures. Admettez qu’il est rare qu’un pêcheur reste au bord de l’eau moins d’une heure !

superstrongplus-charte

Décliné du 8X (0,08 mm) au 0X (0,279 mm) le Superstrong Plus est un fil nylon principalement destiné à la pêche en eau douce. Les tests réalisés en milieu sec et en milieu humide révèlent que ce fil dispose d’une résistance quasi identique dans les différentes conditions. Le tableau ci-dessous présente les résultats de tests  réalisés sur le Superstrong Plus, l’ancien Superstrong (classique), le Nylon TroutHunter et le Nylon Rio Powerflex.

Superstrong-comparatif

Juste au diamètre et très régulier, le fil nylon Superstrong Plus dispose même d’une résistance supérieure à celle annoncée par des concurrents qui affichent un diamètre de fil différent de celui du fil contenu dans la bobine. Pour les pêcheurs qui veulent pêcher avec un fil juste au diamètre, Orvis fait partie des rares marques à afficher le véritable diamètre de fil contenu dans la bobine.

Ci-dessous le graphique des résistances mesurées en milieu aquatique en fonction des diamètres.

résistance-superstrong

En comparant la courbe de résistance du nylon Superstrong Tippet (ancienne version) avec celle du nouveau fil nylon Superstrong Plus il apparaît une véritable différence entre la première et la seconde génération de nylon Orvis. La résistance du Superstrong Plus en 0X est 90% supérieure à celle du Superstrong Tippet ! Ce qui ressort également de ce graphique est la régularité de la courbe du Superstrong Plus. C’est bien ce que recherchait Orvis, un fil dont les propriétés sont très régulières en fonction des diamètres.

2FC0TT6SF_Alt

Côté packaging, Orvis distribue le Superstrong Plus en bobine de 30 m ou 100 m. Chaque bobine est munie d’un élastique distributeur et d’une petite lame pour couper le fil très facilement. Un petit « cutter » est intégré pour couper le fil facilement sans avoir besoin du coupe fil. Les bobines s’emboîtes et peuvent se dévider de manière indépendante ce qui évite de dérouler simultanément une autre bobine durant l’opération.

2016-04-01_105423

Au regard des indicateurs mesurés lors des tests il semble bien que le Superstrong Plus soit un fil nylon d’exception, mais en pêche qu’en est-il vraiment ?

J’ai découvert le nouveau fil Orvis lors du meeting en Angleterre et je l’ai essayé sur place en sèche et en nymphe à vue sur les beaux poissons de la Test. Après plusieurs sorties en France en rivière et en plan d’eau, il s’avère que le Superstrong Plus a progressivement remplacé les anciennes bobines de nylon que j’avais dans mon gilet. Je prends de plus en plus confiance avec ce fil qui me surprend par sa résistance au nœud et à l’abrasion. Je n’hésite pas à pêcher en 5X (0,152 mm) avec un train de chironomes  en réservoir. C’est un fil qui tient très bien les potences.

12552782_458007221075432_3760989581735812525_n

Durant une compétition en réservoir à Albi, j’étais contraint de pêcher très fin en sèche. Les conditions exigeaient de diminuer le diamètre de fil de pointe en raison d’une pression de pêche très importante. J’ai dû passer en 0,10 mm (7x) pour prendre les poissons qui gobaient sur mon poste et qui avaient donné du fil à retordre à d’autres compétiteurs. La taille moyenne des poissons était d’environ 40 cm et j’ai donc tenté le tout pour le tout. Ma sèche s’est posée au milieu des gobages et au bout de quelques secondes une truite est venue la gober. Je ne pensais pas tomber sur un poisson si gros ! Je pêchais avec ma Recon 9′ soie 5 en le moulinet Mirage II dont le frein était parfaitement réglé. Le poisson a fait un rush de près de 20 m dans les premières secondes de combat… à ce moment-là j’étais tendu, en dernière manche un tel poisson vaut de l’or ! Le combat n’a pas été simple, cette truite ne m’a pas fait de cadeau. Au bout de quelques minutes je mets à l’épuisette une magnifique truite arc-en-ciel de 48 cm bien musclée. Mon arbitre m’a alors dit « Il est solide ton fil ! »

Pour ma part, c’est le nylon que j’ai adopté pour toutes mes sorties de pêche et j’en suis très satisfait.

Florian

Facebook

2 réflexions au sujet de « Nylon Orvis Superstrong : présentation »

    1. Bonjour Michel, il est vrai que jusqu’alors les bas de ligne Superstrong Plus Orvis n’étaient pas proposés en 7X dans le réseau Pacific Pêche. Nous avons demandé à créer cette nouvelle déclinaison et vous devriez pouvoir commander vos bas de ligne prochainement.

      Cordialement.
      Florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *