DORDOGNE, les beaux jours…

Les beaux jours se sont maintenant bien installés dans la vallée, la Dordogne est bien praticable en  wading et la présence d’insectes multiples offrent la possibilité de toucher quelques beaux poissons en surface.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

A cette saison l’activité de surface dépend souvent des conditions météorologiques  qui  peuvent  favoriser  ou non les éclosions… alors il faut attendre le moment espéré ou tenter des pêches « sous l’eau », ce qui me permet de sortir ma Clearwater Switch pour une pêche en noyée très plaisante sur la Dordogne.

 

 

 

Les 1éres mouches engendrent les 1ers gobages sur la riviére.p1004182  A cette époque, les sulfures font leur apparition, provoquant les gobages bruyants lorsque les poissons prennent les émergentes de ces mouches.

Ces sulfures sont souvent pris au stade émergent.

 

On retrouve également des petits éphémères, des sedges et également des fourmis lors des journées orageuses… Ci-dessous quelques exemples d’imitations bien utiles en cette période:

p1011295

 

   IGNITA

Cul de Canard Naturel

Corps herl de paon jaune insecte

Hameçon 18/16

p1011259

 

   FOURMI

Corps dubbing de lièvre noir

Aile pointe hackles blanc

Colerette hackles noir – Hameçon 18/20

p1011283

 

 

SEDGE

Corps dubbing naturel de lievre

Aile flanc de cane

Hameçon 14/16

 

p1011294

 

 SPENT

Corps dubbing lièvre rouge

Aile CDC naturel

Hameçon 12/16

 

Si le choix des mouches est primordial à cette saison, le choix du bas de ligne et sa présentation sont souvent décisifs  pour faire bouger les poissons. Un bas de ligne assez long ( 4.5  à  6m) additionné à une pointe assez fine 12/00 et 14/00 est indiqué pour bien pêcher en sèche.. attention, descendre trop fin serait avantageux pour la discrétion mais les beaux poissons de la Dordogne sont très puissants !

En journée et sous le soleil de juin, il est possible de trouver des ombres actifs en surface même si les mouches sont peu nombreuses… Alors un sedge en flanc de cane fera monter les plus titilleux…

Ombre du parcour de graciation d'Argentat.
Ombre du parcour de graciation d’Argentat.

Ombre du parcours de graciation d’Argentat.

p1004826

Les journées sont longues et à chaque instant la lumière peut changer donnant à ces parties de pêche, un paysage de carte postale immergé dans une nature préservée.

Puis… viennent les pré-coups du soir… et les fabuleuses soirées d’été avec l’espoir de voir la rivière se transformer « en champagne » grâce aux multiples éclosions de sedges, aux retombées de spents  et de fourmis qui sonnent l’heure des gobages bruyants des truites.

L’ambiance de ces soirées est un mélange d’air chaud restant de la journée et d’air frais arrivant du soir. Souvent une brume se forme sur la rivière et nous envahit.

DCIM101MEDIADJI_0075.JPG

C’est à ce moment là ou les belles truites viennent chercher les sedges et autres spents dérivant à la sur face de la riviére.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Truite 50 +

En soirée, la « dernière chance » peut révéler de belles surprises… concluant ces longues journées par de beaux souvenirs…. La nuit envahi maintenant la vallée, nous forçons à sortir de l’eau malgré les quelques gobages bruyants qui éclatent dans la pénombre.

p1011255

La Dordogne s’endort peu à peu pour une nuit assez courte en cette saison laissant le héron et bien d’autres animaux profiter à leurs tours des offrandes de la riviére…

Matthias

ATTENTION: les pluies de la semaine dernière ont fait gonfler la riviére – vigicrues –

 

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *