Archives mensuelles : juin 2016

Les perdigones, les nymphes 3.0 en quelques lignes.

Pêcher vite et bien sans utiliser des nymphes surdimensionnées est un gage de réussite notamment lorsque les conditions nécessitent d’être très précis. Beaucoup utilisent des nymphes en plomb peint ou recouvert de soie de montage vernie. Les « roulettes », crevettes « céramiques », les nymphes moulées en plomb et d’autres modèles sont toujours efficaces, mais le plomb est un matériau toxique qui est interdit pour la pêche dans plusieurs pays. En compétition, le règlement interdit les nymphes moulées ou laissant apparaître les lestages autres qu’une bille, les pêcheurs ont donc développé des modèles alternatifs capables de plonger très vite sans être disproportionnés.

Perdigones4

(Ci-dessus : déclinaison de plusieurs modèles de perdigones en plusieurs tailles et lestages)

Avec l’arrivée des billes en tungstène, les pêcheurs en nymphe ont pu créer des modèles très lourds sans augmenter la dimension des mouches ce qui a déjà permis d’améliorer les résultats de pêche. L’origine de ces mouches ne date pas d’hier et ce que les espagnoles ont appelé « perdigone » ne reste qu’une nymphe lestée vernie. Certaines nymphes à ombre réalisées avec une goutte d’étain se montent de la même manière. Le principe est d’obtenir une nymphe lestée fine et lisse qui imitera parfaitement la silhouette d’une larve d’éphémère.

Les lois de la physique et plus particulièrement celles relatives à l’hydrodynamisme imposent aux pêcheurs de créer des montages profilés et de préférence lisses pour accroître leur vitesse d’immersion. Les perdigones (ou « pellet » pour les anglophones) présentent toutes les aptitudes pour descendre très vite dans les couches d’eau grâce à leur forme ogivale et leur corps lisse. Lestées d’une bille en laiton, en tungstène ou avec des corps préformés en tungstène, les perdigones sont bien des nymphes dont la forme et la densité permet de pêcher avec des imitations de petite taille dans les courants les plus vifs.

Il n’y a pas besoin d’être un grand monteur de mouches pour réaliser les nymphes perdigones. Un hameçon sans ardillon type Tiemco 103 BL ou équivalent, une bille métallique, des cerques en coq, un corps fin avec ou sans tag, du verni et c’est fini. Si vous avez l’esprit créatif et que mettre de la couleur dans vos montages ne vous fait pas peur, vous allez vous régaler à monter des perdigones. Si vous n’avez pas envie de passez plusieurs couches de vernis, les résines UV peuvent vous aider à réaliser des corps lisses très facilement. Il est possible de colorer le thorax à l’aide d’un feutre indélébile ou d’un vernis coloré. De nombreuses vidéos sont visibles sur le web pour apprendre à monter des perdigones.

Perdigones6

(ci-dessus : quelques nymphes montées avec des corps en tungstène sur hameçon n°14)

La pêche à la mouche évolue très vite ces dernières années avec notamment la grande diversité de montages venus des Etats Unis mais aussi de l’Espagne et des pays de l’Est. Les nymphes perdigones sont déclinées sous forme de montages très réalistes mais dans de nombreux cas il s’agit de nymphes qui tendent à reprendre les coloris des leurres. Les matériaux de montage colorés en brillants sont très utilisés et l’efficacité de ces mouches est parfois supérieures aux nymphes classiques.

Perdigones3

(Ci-dessus : plusieurs modèles de nymphes incitatives avec tags colorés et billes très brillantes)

Perdigones5

(Ci-dessus : deux modèles imitatifs avec corps en quill de paon  ébarbé et bille sombre).

Outre le fait que les nymphes perdigones plongent très vite, elles sont aussi très réactives aux animations ce qui devient très intéressant pour déclencher des attaques. Les poissons qui se nourrissent d’invertébrés aquatiques sont très réceptifs au mouvement. Si une larve remonte du fond pour émerger, il y a de bonnes chances pour qu’un poisson réagisse par reflex en allant la chercher à toute vitesse !

DSC_1773

Un dernier conseil : avec ces mouches il faut être en capacité de ferrer à tout instant ! Les touches peuvent intervenir dès l’impact dans l’eau jusqu’au moment de relancer.

A vous de jouer !

Florian

NB : pour ceux qui cherchent de bonnes boîtes pour ranger les perdigones, les boîtes à mouches Tacky ou les boîtes Orvis collab sont parfaites !

Facebook

Carpology ou quand Todd Moen filme des carpes

Todd Moen est un fabuleux réalisateur de films de pêche ! Lorsqu’il prend sa caméra et que les poissons sont là, il y a de bonnes chances pour que les scènes qu’il va cadrer deviennent cultes pour de nombreux pêcheurs à la mouche.

Démonstration avec Carpology, rien que les deux premières vidéos vous donneront envie de prendre votre canne et d’aller rendre visite aux carpes !

La suite :

D’autres vidéos sont disponibles sur le site de Todd Moen. http://www.toddmoencreative.com/

Ne vous faites pas trop mal aux yeux !

Florian

Facebook

Faire parti de l’équipe!

ORVIS est  une référence dans la pêche à la mouche !  C’est LA marque qui sait associer qualité et passion. La large gamme de produits offre à chaque pêcheur la possibilité de trouver son équipement pour pêcher à la mouche et ce quel que soit le budget. Il est indéniable que tous ces points forts contribuent au bonheur de nombreux pêcheurs couronnés de succès lors de leurs sorties de pêche.

Pour ma part,  mon terr1462719123ain de jeu préféré étant la Dordogne  avec ses salmonidés et ses carnassiers, la puissance des cannes ORVIS  est un atout majeur m’assurant un confort optimal dans la traque des plus gros sujets.

Coté wading,  le choix  est grand!

Aujourd’hui le wader respirant ORVIS SILVER SONIC GUIDE  m’accompagne dans toutes mes sorties de pêche  me donnant confort et protection sans concession.

20160516_180451-001En entrant dans l’équipe ORVIS France, j’aurai le plaisir de vous faire partager tout au long de mes pêches les qualités d’une marque… de prestige!

Retrouvez-moi également au magasin: Pacific Pêche de Brive en Corrèze
Matthias P.

Facebook