Archives mensuelles : février 2016

Moulinet Orvis Mirage Black Nickel

« Un moulinet de pêche à la mouche ce n’est qu’une réserve de soie ! » Voilà une phrase que l’on entend souvent au bord de l’eau et qui pourrait laisser penser que si les fabricants se cassent la tête à créer des modèles toujours plus robustes avec des systèmes de freins toujours plus performants, c’est certainement pour le plaisir de défier les lois mécaniques !

Thib fight

Thibault avec une grosse truite sur la Test.

Bien des pêcheurs à la mouche diront qu’à partir du moment où la soie est bien enroulée et que le frein limite l’emballement de la bobine lorsque l’on déroule la soie, c’est déjà suffisant. Les traqueurs de gros poissons en eau douce comme en eau salée savent que cette théorie atteint vite ses limites… C’est justement pour pêcher les gros poissons en toute sécurité qu’Orvis a mis au point le Mirage Big Game !

Voici quelques retours sur la moulinet Orvis Mirage Black Nickel II

mirage

Ci-dessous : perçu sur le cylindre de freinage et sur le système de fixation de la bobine.

DSC_1313

Thibault et Florian sont convaincus qu’un bon moulinet est une vraie garantie de réussite lorsqu’il est question de pêcher de gros poissons et notamment lorsque les paramètres de pêche deviennent délicats : eau claire = pêche fine  ; obstacles  immergés = frein bien réglé ; gros poissons = combats à rebondissements !

Il existe de nombreux modèles d’excellents moulinets de pêche à la mouche pour cibler les gros poissons. Loop et Danielson ont toujours leur place dans le cœur des pêcheurs de grosses truites à vue. Waterworks Lamson est reconnue pour l’esthétisme et la légèreté de ses moulinets sans oublier leur système de frein conique. Nautilus et Abel font rêver les moucheurs de la planète entière… Et puis il y a Orvis avec l’ancien Vortex, le célèbre moulinet Hydros et l’infatigable Mirage !

Depuis son arrivée sur le marché, le moulinet Orvis Mirage Big Game a permis d’accomplir de nombreux exploits comme ramener le requin le plus rapide de la planète jusqu’au bateau (requin mako : vitesse de pointe estimée à plus de 100 km/h). Nous sommes d’accord, on a pas tous les jours l’occasion de rencontrer ce genre de poisson ! Un moulinet Mirage II pour soie 3-5 est beaucoup plus approprié à la pêche de la truite en rivière qu’à celle des squales…

Big-Brown-Mirage2

Le moulinet Orvis Mirage BG II Black Nickel ne laisse pas indifférent ne serait-ce que pour son design très  moderne. Une fois en main, ce moulinet en aluminium usiné dans la masse est vraiment léger (122 g), il est parfait pour équiper une canne de 9′ à 10′ pour soie 4/5. C’est en jouant avec le frein que l’on comprend que ce n’est pas un moulinet fait pour les « truitelles » ! La molette de réglage est très bien dimensionnée pour une bonne prise en main même lors d’un combat. Le système micrométrique est très précis et la puissance surprenante développée par le Mirage ne se fait pas au détriment de la douceur. L’alternance de disques en carbone et en acier offre une excellente qualité de freinage. Autre détail et pas des moindres : le frein est complètement étanche !

truite-ain-mirage

A plusieurs reprises au cours de la saison 2015, de belles truites ont fait les frais du Mirage II. Florian témoigne de son expérience sur la rivière d’Ain : « j’ai eu le plaisir de combattre de gros ombres et de très belles truites en fil nylon de 0,12 mm en pêchant à vue et en nymphe au fil et j’ai pu compter sur ce moulinet pour flirter avec les limites de résistance du fil pour abréger les combats avec ces poissons solides comme cette truite de 51 cm prise en plein courant. Certes, il y a bien plus gros, mais pouvoir mettre à l’épuisette en moins de 5 minutes un tel poisson ne se fait pas sans un moulinet parfaitement réglé. En rivière, les beaux poissons ne se contentent pas de prendre le large, ils tentent souvent de retrouver leur cache et là il vaut mieux pouvoir les brider ! »

 

 

 

Facebook